Avertir le modérateur

02/11/2011

Présidentielles 2012 : François Hollande en tête des sondages

Le candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2012 serait largement en tête des sondages selon le cabinet Ipsos/Logica Business Consulting réalisé pour France Televisions, Radio France et Le Monde. La situation est plus délicate pour le candidat Sarkozy, malgré le retrait de Jean-Louis Borloo à l'élection.

Si les élections avaient lieu cette semaine, François Hollande remporterait 35% des voix dès le premier tour, en augmentation de 3 points, face aux autres candidats et 62% au second tour face à Nicolas Sarkozy. Profitant du succès de la primaire socialiste, le leader du parti socialiste se trouve dans une dynamique favorable par rapport à ses adversaires.

En-dehors de cette dynamique de campagne, on observe un réflexe de "vote utile" des français vers les principaux candidats à l'élection présidentielle, du fait de l'actualité marquée par la crise financière européenne. Ainsi, 25% des électeurs du parti écologiste et 22% du Front de gauche voteraient dès le premier tour pour le candidat socialiste.

Nicolas Sarkozy, profitant du retrait de Jean-Louis Borloo et de l'indécision de Dominique de Villepin à se présenter à l'élection, remonte tout de même de 3 points dans les sondages par rapport au mois dernier avec 77% d'intentions de vote chez les sympathisants de l'UMP et 38% d'intentions de vote au premier tour. Malgré cela, Nicolas Sarkozy perd 12% d'éventuels électeurs de droite qui voteraient plutôt pour Marine le Pen.

Le Front National, gagne aussi 3 points par rapport au mois dernier, avec 19% d'intentions de vote pour Marine le Pen qui réussi à fédérer les "eurosceptiques" ainsi que la droite populaire de l'UMP, incarnée il y a quelques années par des personnages politiques comme Charles Pasqua ou Philippe de Villiers.

En ce qui concerne, le Modem de François Bayrou la situation est plus difficile avec seulement 5,5% d'intentions de vote, et ce, malgré le retrait de l'autre leader du Centre : Jean-Louis Borloo. Si en 2007, il incarnait le centre face à Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy, aujourd'hui face à François Hollande qui est plus proche du centre gauche, il se retrouve en position de faiblesse. D'autre part, au second tour François Bayrou recueillerait les mêmes intentions de vote que Eva Joly ou Jean-Luc Mélenchon, c'est à dire 6%.

Au second tour, le grand gagnant serait François Hollande face à Nicolas Sarkozy, recueillant 62 % des intentions de vote et seulement 38% pour le président actuel. La situation se complique pour Nicolas Sarkozy, qui devra pour remporter la victoire, récupérer des voix à droite auprès de l'électorat de Marine le Pen mais également auprès des centristes du Modem, et pourquoi pas auprès des centristes de gauche.

 

 

 

 

 

 


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu